David Guyon's blog

Rénovation de mon piano

Un peu d’histoire

Depuis longtemps je voulais un piano, un vrai. C’est en cherchant sur leboncoin.fr que j’ai trouvé ce piano droit (en photo ci-après). J’en ai fait l’acquisition en août 2010 pour quelques billets. Le vendeur m’a raconté son histoire qui est : c’est un piano droit Allemand qui a été déplacé en France durant la seconde guerre mondiale. Quand les Allemands ont quittés la France, ils ont laissé le piano sur place. Ensuite, au fil des générations, ce piano est parvenu à ce vendeur qui me l’a vendu.

C’est donc un piano droit, noir comme vous pouvez le voir, de la marque Wilhelm Spangenberg. Il n’était pas accordé quand je l’ai acquis. J’ai essayé de l’accorder par moi-même avec un accordeur spécifique. Le résultat était intéressant mais loin d’être parfait. Pour la rénovation j’ai dû le déplacer, ce qui l’a désaccordé, je vais donc devoir rénouveler l’opération. Plus loin dans cet article, je vous présenterai ma manière pour accorder un piano droit.

Mon piano avant rénovation

Les changements effectués

Démontage

J’ai commencé par démonter entièrement le piano en prennant soin de mettre chaque vis dans un petit sachet pour me rappeler où elle se met.

Mon piano vide

J’ai aussi enlevé les 85 touches du clavier et pris le temps de les laver au citron.

Les touches du clavier Lavage des touches

Rabotage et Ponçage

Avant de pouvoir peindre, j’ai dû enlever la précédente peinture noire. J’en ai profité pour corriger les imperfections du bois. Sur le dessus de la caisse, des restes de bois collés ont dû être enlevé au ciseau à bois et à la raboteuse.

Travail au ciseau à bois Travail au rabot

Ci-après vous pouvez voir la différence entre un côté du piano poncé et l’autre d’origine.

Côté non poncé Côté poncé

Malgré le poids du piano, je me suis débrouillé seul pour le mettre penché comme ceci. J’ai fait cela pour avoir un meilleur accès aux différentes parties qu’il me restait à poncer et aussi dans le but d’enlever la pièce avec les pédales.

Mon piano penché

Grace à ça j’ai pu démonter les pédales et les refaire briller.

Les pédales lustrées

Peinture

J’ai acheté un pot de 2,5L de blanc brillant pour moins de 30€. Bien qu’il y avait beaucoup de pièces à peindre, je n’ai pas utilisé la moitier du pot. Voici la salle dans laquelle j’ai peint toutes les pièces du piano.

La salle de peinture

Remontage

Après 2 semaines de travail, j’ai pu commencer à remonter mon piano. Il y avait de nombreuses pièces et surtout beaucoup de vis. Malgré mon organisation il me reste des vis non utilisées mais ça ne l’empêche pas de tenir debout forte heureusement !

Sur cette photo on peut voir la mise en place des pieds du piano. C’est à ce moment que je me suis rendu compte que le blanc rendait très bien.

Remontage du piano

L’éclairage

À l’aide de petites bandes à DELs j’ai installé un éclairage dans mon piano qui se met en route avec un bouton caché dans la caisse. Le rendu est très intéressant étant donné que j’ai vitré mon piano pour voir les marteaux taper les cordes pendant que je joue.

L’accordage

Plutôt que l’expliquer avec un texte long et pénible, j’ai enregistré cette vidéo dans laquelle je vous présente comment accorder un piano droit. Bon visionnage !

L’actuel piano

La dernière photo prise du piano :

L'état actuel du piano

Ce qu’il reste à faire

Le piano est très bien avancé mais il me reste tout de même quelques petites choses à faire. L’accordage n’est pas encore terminé et il me prend beaucoup de temps. Je pense aussi refaire une dernière couche de peinture car j’ai poncé avec du papier très fin pour enlever les impuretés et on peut maintenant voir quelques micro-rayures. Je veux aussi faire un système plus propre pour le câble d’alimentation du piano afin qu’il sorte sur le côté de la caisse.

Voila, voila. En espérant que cet article vous ait plu !

comments powered by Disqus